jeudi 16 juin 2011

Grèce : le cadastre, c'est quoi déjà ? [GR]


 L'actualité de la Grèce nous amène à explorer des facettes méconnues de leur système de gestion foncière, nécessaire pour une collecte efficace de l'impôt.

Dans une société comme la nôtre, il est difficile d'imaginer comment les taxes sont évaluées, gérées sans un système cadastral efficace, avec une gestion spatiale insuffisante, une législation vieillissante et complexe, l'absence de politique de construction, une structure administrative peu efficace ! Un article  de POTSIOU [1] liste les problèmes rencontrées par la Grèce, comme notamment la construction de nombreuses propriétés sans permis de construire sur de petites parcelles acquises légalement, dans des zones sans plan d'urbanisme. Des plans et des archives périmés, une utilisation du territoire sans contrôle au mépris de l'environnement, la perte du revenu foncier induite, aucune gestion des marché de l'immobilier, sans compter la corruption sont autant de points noirs au sein de l’administration grecque.
  • "insufficient, outdated regional planning and zoning regulations, 
  • an old, conflicting, inconsistent, and complex legal structure,
  • a lack of financing mechanisms for low-cost housing, 
  • special historic, political, social, and economic conditions,
  • an inefficient, out-dated and complex administrative structure in land management issues, 
  • missing spatial information, 
  • unnecessary bureaucracy, 
  • insufficient, time consuming and conflicting mechanisms for legalization in cases of illegal settlements, 
  • a political reluctance to confront the situation, and
  • a political reluctance to attract foreign investments."

Un second article [2] du même auteur relève que 20% du PIB pourrait provenir de la ressource foncière, un bon moyen pour lutter contre la dette ! ("At least 20% of gross domestic product (GDP) can come from land, property and construction.")

Logements illégaux près d'une zone industrielle à Attika
Les professionnels du spatial comprendront facilement l'intérêt d'un système de gestion d'information géographiques amélioré qui apporteraient une structure formelle à ce pays et permettrait un apport financier et organisationnel non négligeable. Des images satellites fines du pays permettraient d'apporter de nombreux détails supplémentaires pour la mise à jour régulière de l'occupation du sol. On a déjà vu la communauté OSM se mobiliser pour aider Haïti [3], mais malgré les bonnes volontés de celle ci, il serait plutôt judicieux que l'Europe aide la Grèce à établir un Système de Planification et d'Information Géographique efficace pour l'aider à sortir dans le gouffre dans lequel ce pays est engagé...


mercredi 15 juin 2011

Des GPS pour les pygmées... [RDC]

Les communautés pygmées Mbendjele du nord de la République démocratique du Congo travaillent avec une compagnie internationale d'exploitation du bois afin aider à la préservation de la forêt. En utilisant des GPS et une station radio, les indigènes permettent d'aider la compagnie pour une gestion raisonnée de la forêt.

Dans cette seconde plus grande forêt tropicale au monde après l'Amazonie, les compagnies d'exploitation travaillent avec les groupes de pression comme le Tropical Forest Trust (TFT) et les locaux afin de répondre à la demande sans cesse croissante des consommateurs pour des ressources renouvelables et garante de la protection des populations.

Le but est de cartographier les parties de la forêt qui sont essentielles aux cultures et traditions des Mbendjele afin de les protéger. Les compagnies qui réussissent à atteindre le standard de la FSC (Forest Stewardship Council) ont ainsi la possibilité de se faire décerner un label de qualité pour leur gestion respectueuse de la forêt.

Évidemment, la tâche n'était pas évidente car ces population ne parlent pas l'anglais ni ne connaissent les technologies informatiques. C'est avec l'aide d’anthropologues et de logiciels spécialisés (CIEarth) utilisant des pictogrammes spéciaux que ce projet a pu permettre aux populations locales de cartographier eux même leur habitat.

L'article retrace notamment la passionnante (et passionnée) découverte par ces néophytes de la planète Terre via Google Earth, ainsi que la possibilité de créer quasi instantanément des cartes.

A lire ici dans son intégralité : http://ictupdate.cta.int/en/Feature-Articles/Logging-the-forest
On y découvre également les conséquences plus vastes de ces projets, dont notamment la création d'un réseau radio, et d'un radio dédiée en Lingala Radio Biso na Biso ("entre nous") avec l'aide d'Open Air Radio.

Quelques liens :

jeudi 3 février 2011

Montre moi ton réseau synaptique, je te dirais qui tu es (FR)

Carte des relations Facebook - Voir en haute définition (3.8M)

Peut être connaissiez vous la carte du monde selon Facebook (voir sa déconstruction et son analyse dans l'excellent blog Monde Géonumérique de Thierry Joliveau) ?

Cette carte a fait des petits, comme la carte des coopérations scientifiques  par Olivier H. Beauchesne de Science-Metrix :

Carte des collaborations scientifiques - Voir en haute résolution (10M)

Impossible de ne pas penser à ce genre d'images...

Réseau synaptique

Du coup, on peut partir dans une petite exploration des "vraies" cartes de réseau (synaptique) :
"Mapping the Fly Brain, Neuron by Neuron"
(Cartographie d'un cerveau de mouche)


On est bien peu sur cette Terre, un simple neurone de la géographique terrestre, finalement...

Jeu : localiser Bayonne...

Carte de l'Europe sur un globe, détail de la toile Les Ambassadeurs, de Hans Holbein
Dans ce tableau riche en symboles, en zoomant copieusement grâce à la haute définition des images en gigapixels prises par Google, on aperçoit ce globe qui aurait pu échapper au quidam qui passe rapidement devant la toile. Merveilleuse technologie qui permet de (re)découvrir des trésors enfouis au sein de toiles dans des musées à l'autre bout de la Terre...
Le globe
"Basé sur celui que Johannes Schöner produisit à Nuremberg en 1523, il indique un certain nombre de notations « géopolitiques » comme la ligne de partage du monde entre Espagnols et Portugais établie par le pape Alexandre VI par le traité de Tordesillas de 1494. La circumnavigation de Magellan y est tracée. On y aperçoit aussi le Nouveau Monde, en particulier la côte brésilienne. Holbein a fait cependant quelques variations par rapport à l'original en particulier, il écrit « Pritannia » en lieu et place de « Britannia », la Bretagne, peut-être un rappel de sa propre prononciation fautive, mais surtout une de ces touches de désordre qui émaillent la peinture et qui symbolisent le trouble du monde. Il indique sur la carte de France, l'emplacement de Policy, aujourd'hui Polisy, dans l'Aube, le domaine seigneurial de Dinteville où le tableau est destiné à être installé". Source : Les Ambassadeurs, Wikipédia

Découvert via le nouveau projet de Google  : Google Art Project

samedi 9 octobre 2010

Wifi, mon beau Wifi, ne vois tu rien venir ? (DE, JP & INT)

Décidémment, pas évident à gérer la vie privée. On a ouï dire que Google avait des difficultés en Allemagne, puis en République Tchèque  avec une demande de floutage des visages et des plaques minéralogiques et l'examen attentif des données wifi collectées, qui avait soulevé une polémique Outre Rhin. Mais ce qu'on sait moins bien, c'est que l'entreprise n'est pas la seule a faire ce genre de relevés en douce (ou pas). C'est ce qui se cache aussi derrière les services de localisation (Location Services).

Certains relèvent que cette collecte des réseaux Wifi semble déjà avoir court notamment en Allemagne, où le "Fraunhofer Institute a décidé début 2008 de quadriller les rues de Nuremberg pour établir une cartographie des réseaux WiFi disponibles". On cite aussi "Skyhook, qui scanne les réseaux WiFi et tours GSM pour faciliter la géolocalisation par triangulation."  

On citera aussi sur des sites spécialisés d'autres compagnies comme Navizon qui s'appuie sur une communauté forte d'un million d'utilisateurs, PlaceEngine au Japon qui localise les gens via les réseau wifi, le tout exploité par d'autres services, comme Simplegeo par exemple, mais pas que...

Et saviez vous que la Pomme se servait de ces bases de données avant de passer sur ses propres bases, le tout "à des fins de diagnostic" ?

"For devices running iPhone OS versions 1.1.3 to 3.1, Apple relied on (and still relies on) databases maintained by Google and Skyhook Wireless (“Skyhook”) to provide location-based services. Beginning with the iPhone OS version 3.2 released in April 2010, Apple relies on its own databases to provide location-based services and for diagnostic purposes." (source).

Pour aller plus loin, on peut même chercher la localisation d'une adresse MAC, l'identifiant unique des cartes réseau. Inutile de parler des conséquences sur la vie privée...

"This OUI lookup tool provides a way to look up OUIs, MAC address prefixes, and full MAC addresses. If a full MAC address is searched an option to geolocate the BSSID is provided."

Tout ça ne donne pas une image très reluisante aux voitures Googliennes. Google de son côté a décidé de changer de cap pour éviter cette communication négative de ses services en se dégotant un spécialiste pour les relations media, Peter Barron, l'ex de BBC Newsnight, en tant que directeur des relations extérieures en Europe, en Moyen Orient, et en Afrique.

"From 1 January 2011, former Newsnight editor Barron takes the role of director of external relations for Europe, the Middle East and Africa." 
'The privacy issue is very important. Google handles a huge amount of data. If they’re going to do more than being a search engine, they’re going to need a better reputation for treating people’s privacy seriously.’
‘It’s an evolution in the approach that Google is taking to its reputation. It’s an evolution from the primary focus on promoting its services  - PR in terms of publicity – on to more of a reputation management platform."

La collecte de données a de beaux jours devant elle...

jeudi 16 septembre 2010

La Glace au radar (RU)

In behalf of the “Atomflot” Federal State Unitary Enterprise, ScanEx RDC will conduct collection and processing of radar data on the ice situation in the Northern Sea Route and non-Arctic freezing seas of Russia. The right to manage this project was granted to ScanEx RDC within the frames of the open contest held in mid March.


Avec la fonte des glaces nordiques, les routes navigables de cette zone gagnent un certain intérêt commercial. Ainsi, ScanEx, une compagnie spécialisée dans l'observation spatiale, propose de l'imagerie radar pouvant être exploitée par les supertanker ou autres navires évoluant dans cette zone. Le tout est diffusé via le webSIG Geomixer. (Source : Vector One)
 

jeudi 2 septembre 2010

Modéliser le monde...

Vu dans Anything but Spatial, un billet évoquant la nouvelle toute fraîche de la sortie de SketchUp 8.Dix ans après la première mouture, S.U. ajoute pour sa version 8 des capacité de modélisation de solides, ce qui existe déjà depuis un moment chez les "grands" type Autocad. Les photos aériennes sont à présent en couleur, les interactions avec Google Maps, Earth et Building Maker sont accentuées, il est à présent possible d'exporter facilement vers du DXF/DWG 2010, et les capacités de mise en page sont renforcées.

En tout cas, le tout semble prometteur... La traduction ne devant pas tarder vu que l'annonce date d'hier, un lien à surveiller pour en lire les nouveautés : http://sketchup.google.com/product/newin8.html

Du coup, on peut se permettre un petit tour sur le modéliseur de Bâtiment (Building Maker en VO) pour modéliser un bâtiment.. "pour voir" : http://sketchup.google.com/3dwh/buildingmaker.html