samedi 9 octobre 2010

Wifi, mon beau Wifi, ne vois tu rien venir ? (DE, JP & INT)

Décidémment, pas évident à gérer la vie privée. On a ouï dire que Google avait des difficultés en Allemagne, puis en République Tchèque  avec une demande de floutage des visages et des plaques minéralogiques et l'examen attentif des données wifi collectées, qui avait soulevé une polémique Outre Rhin. Mais ce qu'on sait moins bien, c'est que l'entreprise n'est pas la seule a faire ce genre de relevés en douce (ou pas). C'est ce qui se cache aussi derrière les services de localisation (Location Services).

Certains relèvent que cette collecte des réseaux Wifi semble déjà avoir court notamment en Allemagne, où le "Fraunhofer Institute a décidé début 2008 de quadriller les rues de Nuremberg pour établir une cartographie des réseaux WiFi disponibles". On cite aussi "Skyhook, qui scanne les réseaux WiFi et tours GSM pour faciliter la géolocalisation par triangulation."  

On citera aussi sur des sites spécialisés d'autres compagnies comme Navizon qui s'appuie sur une communauté forte d'un million d'utilisateurs, PlaceEngine au Japon qui localise les gens via les réseau wifi, le tout exploité par d'autres services, comme Simplegeo par exemple, mais pas que...

Et saviez vous que la Pomme se servait de ces bases de données avant de passer sur ses propres bases, le tout "à des fins de diagnostic" ?

"For devices running iPhone OS versions 1.1.3 to 3.1, Apple relied on (and still relies on) databases maintained by Google and Skyhook Wireless (“Skyhook”) to provide location-based services. Beginning with the iPhone OS version 3.2 released in April 2010, Apple relies on its own databases to provide location-based services and for diagnostic purposes." (source).

Pour aller plus loin, on peut même chercher la localisation d'une adresse MAC, l'identifiant unique des cartes réseau. Inutile de parler des conséquences sur la vie privée...

"This OUI lookup tool provides a way to look up OUIs, MAC address prefixes, and full MAC addresses. If a full MAC address is searched an option to geolocate the BSSID is provided."

Tout ça ne donne pas une image très reluisante aux voitures Googliennes. Google de son côté a décidé de changer de cap pour éviter cette communication négative de ses services en se dégotant un spécialiste pour les relations media, Peter Barron, l'ex de BBC Newsnight, en tant que directeur des relations extérieures en Europe, en Moyen Orient, et en Afrique.

"From 1 January 2011, former Newsnight editor Barron takes the role of director of external relations for Europe, the Middle East and Africa." 
'The privacy issue is very important. Google handles a huge amount of data. If they’re going to do more than being a search engine, they’re going to need a better reputation for treating people’s privacy seriously.’
‘It’s an evolution in the approach that Google is taking to its reputation. It’s an evolution from the primary focus on promoting its services  - PR in terms of publicity – on to more of a reputation management platform."

La collecte de données a de beaux jours devant elle...