jeudi 29 juillet 2010

Chasse aux trésors dans l'Arctique (CA)

L'expédition de Sir John Franklin devait
réaliser la première traversée du passage du
Nord-Ouest et explorer l'Arctique

Le bateau HMS Investigator vient d'être retrouvé (1) par l'équipe d'archéologues sous-marin de Parcs Canada (2). 
Le HMS Investigator
Le navire avait été abandonné en 1854 dans l'Arctique lors des recherches de l'expédition perdue de Sir John Franklin (3).

Deux ans après être resté prisonniers sur leur bateau dans la glace, l'équipage avait été secouru par une équipe en traineau de la Royal Navy, menée par Robert McClure qui au final réussi à trouver le passage du Nord. (4). La cargaison, enfouie près de là sur l'île de Banks, est également examinée par les archéologues.
  1. L'article de CBC NEWS
  2. Le site de Parcs Canada
  3. L'histoire de l'expédition perdu de Sir John Franklin
  4. La carte GMap 

vendredi 23 juillet 2010

GeoCommunication autour d'une catastrophe (EU)

Vu sur le site d'Europa Press Release , un projet développé de 2006 à 2009 par des chercheurs d'universités d'Italie et d'Autriche, des TPE et PME en République Tchèque et en Espagne, des compagnies privées et la Région italienne de Calabre, fait penser à une suite de la mobilisation "géographique" qui a eu lieu lors du tremblement d'Haiti




"Recherche en TIC: une technologie financée par l’UE aide à sauver des vies lors de catastrophes

WORKPAD est un projet de recherche dans le domaine des technologies de l’information et des communications (TIC) financé par l’UE. Il a permis de développer des applications logicielles grâce auxquelles, en cas de catastrophe naturelle, les équipes d'urgence peuvent se coordonner et communiquer entre elles rapidement et efficacement, ce qui contribue à sauver davantage de vies. La coordination et la communication sont particulièrement importantes lorsque des équipes d’urgence provenant de différents organismes, autorités civiles et ONG sont sur le terrain en même temps. Le financement de 1,85 million d'euros apporté par l'UE a aidé les chercheurs à étudier des moyens d’interconnecter des dizaines de bases de données appartenant à des organisations différentes au moyen de la technologie pair à pair afin d’améliorer le temps de réaction et d’éviter que des interventions ne fassent double emploi.

[...]
Le projet de recherche WORKPAD, financé par l’UE, a élaboré un réseau qui permet de relier ces différents systèmes de gestion. Ainsi, par l’intermédiaire d’un point central de coordination et de répartition, les secouristes de première ligne peuvent communiquer les uns avec les autres par l’intermédiaire de leurs appareils portables (principalement des assistants numériques personnels – PDA). 
Par exemple, grâce à la géolocalisation, les chefs d’équipe peuvent connaître à tout moment la localisation de tous les membres de leur équipe et savent donc où se trouvent les sauveteurs et quelles tâches ils accomplissent. Des informations telles que les noms des habitants d’un immeuble à appartements qui s’est effondré, les listes d’élèves d’une école, des relevés d’appels téléphoniques, des cartes et d’autres renseignements utiles peuvent aussi être échangées sur ce réseau au moyen de la technologie pair à pair (P2P). WORKPAD a également développé des logiciels capables de définir des tâches, de distribuer les rôles et de fournir des instructions pas à pas aux équipes de secours. Les informations peuvent être mises à jour en temps réel, de façon à ce que les secouristes se voient attribuer une nouvelle tâche si un besoin plus urgent survient."

Un souffle de données (DK)

Une Base de Donnée sur les vents dans le monde, cartes à l'appui, sur de nombreux pays...avis aux Eoles en herbe ! Qui sait, Google y a peut être fait appel pour savoir si son site peut fonctionner uniquement avec le vent ?




"A propos de la base de données [WindData] :


Cette base de données contient quatre différentes catégories de données sur le vent: les séries chronologiques des caractéristiques du vent, les séries chronologiques des réponses éolienne, données d'énergie éolienne et les mesures de parc éolien. [...]Dans la base de données, vous trouverez les mesures de vitesse du vent, mesurée dans des conditions différentes et un terrain de 57 types différents endroits à l'intérieur de l'Europe, le Japon et les États-Unis.
L'accès à la base de données est gratuite pour les utilisateurs danois, tandis que les autres ont à payer une petite taxe administrative conformément aux règles d'accès figurant sur la page d'inscription.
La base de données est compilée et maintenue au Danemark par Kurt S. Hansen, Université technique du Danemark (DTU) et l'exploitation et l'entretien sont financés par DTU et Risø National Laboratories. Plus de 162,600 heures de mesures de la vitesse du vent sont disponibles dans la base de données, ce qui représente 57 sites actuellement et plus de 550,000 heures de mesure de la ressource éolienne sont inclues. "

Plugin cartographique pour Illustrator (CH)

Proposé par l'Institut de Cartographie de Zurich, un plugin à installer dans Illustrator (CS.X)pour augmenter ses capacités cartographiques. Au programme : simplification des noeuds, accrochage, généralisation, transformation locale, symbolique et diagrammes (circulaires, barres, triangle type GEPPA), intersections, clipping,etc.


Pour plus d'info, rendez vous sur le site dédié : http://www.ika.ethz.ch/plugins/index.html

jeudi 22 juillet 2010

Du libre chez ESRI ? Arcgis Editor for OSM.... (US)

Signalé sur le blog de James Fee, le plugin ArcGIS Editor for OpenStreetMap devrait permettre aux utilisateurs d'Arcgis 10 de pouvoir éditer les cartes d'OSM directement depuis leur logiciel ! Téléchargées dans une geodatabase les couches pourront ainsi être modifiées avec toute la puissance d'édition du soft...

The provided tools allow the user to download data from the OSM servers and store it locally in a geodatabase. The user can then use the advanced editing environment of ArcGIS Desktop 10 to create, to modify, and to delete data. Once the edits are complete, the edit changes can be posted back to the OSM server and become available to all OSM users.
[...]

This is great news for ArcGIS users and the OpenStreetMap project itself.  Users of ESRI ArcGIS Desktop 10 can use ArcMap to edit OpenStreetMap directly.  Lowering the entry to editing OpenStreetMap is what will make the whole project stronger, especially here in the United States where ESRI rules the roost.  Hopefully we’ll see some local and state governments start giving back to the OSM project.
Lire la suite sur le blog de Marten Hogeweg (ESRI)

 Une très bonne nouvelle pour le projet OSM !

Et sinon, parlons de Citysourced :

"CitySourced is a real time mobile civic engagement platform. CitySourced provides a free, simple, and intuitive platform empowering residents to identify civic issues (public safety, quality of life, & environmental issues, etc.) and report them to city hall for quick resolution; an opportunity for government to use technology to save time and money plus improve accountability to those they govern; and a positive, collaborative platform for real action."

Encore un truc à suivre, ESRI semble prendre les devant du côté du crowdsourcing avec ce nouveau partenaire... En vidéo, "à l'américaine" : http://www.youtube.com/watch?v=Jkz_PNW0IaE

Et tant qu'à en parler, on peut jeter un coup d'oeil à la présentation de la nouvelle mouture d'Arcgis 10 en session plénière de la Conférence Utilisateur du 12 Juillet vue par un visiteur, avec un compte rendu heure après heure....comme si on y était...

Tache d'huile... (US)

A l'heure où BP vient de trouver une solution provisoire pour "boucher" son puits et où ses confrères Exxon & Cie décident d'investir 1 milliard dans la recherche de solutions de déploiement rapides, l'internet bruisse d'infos sur cette nappe.

A commencer par la partie dédiée à ce sujet par BP où on découvre toutes les cartes publiées régulièrement sur l'évolution de la fuite. Voir ci dessous la "carte du jour" téléchargeable en PDF :


On peut s'intéresser entre autre à la suite d'explication sur les images de cette zone par la NASA où on apprend qu'une eau saturée en pétrole réfléchit la lumière unidirectionnellement (voir mot clé sunglint)  :



Fausse-Piste a fait une page résumant de nombreuses sources d'information sur le sujet sur son site, repris sur le site d'EducTice

Enfin, pour mieux se rendre compte, le mieux est de voir ça sur un Globe, en téléchargeant le KMZ regroupant la plupart des informations sur le site de l'Office du Gouverneur sur la préparation des Risques en Louisiane (traduction approximative).

Bienvenue ! A propos ?

Premier billet du blog-labo d'un géomaticien anglophone en cet été caniculaire.
A suivre sur le fil de la toile, au gré des humeurs et de l'actu... et de la dispo, bien sûr.

Grèce : le cadastre, c'est quoi déjà ? [GR]

 L'actualité de la Grèce nous amène à explorer des facettes méconnues de leur système de gestion foncière, nécessaire pour une collecte...